CHASSE AUX SORCIÈRES

À l’époque de l’inquisition, tous les accusés finissaient par être brûlés malgré un procès. En effet, à force de tortures, le pauvre accusé finissait par choisir le bûcher pour abréger ses souffrances, il avouait à tout coup.

On a fini par se questionner sur cette manière de faire et on s’est donné des règles et des procédures.  Mais était-on vraiment sauvé de l’arbitraire?

On s’inventa plusieurs tests infaillibles pour dépister les hérétiques.

Par exemple, on plongeait les personnes soupçonnées dans l’eau. Si elles flottaient, c’était le signe d’une possession et le bûcher suivait dès qu’elles étaient séchées, ça brûle mieux. Si elles ne flottaient pas, elles se noyaient…

Si vous éprouvez une forte envie que quelqu’un soit coupable à tout prix et que vous n’êtes pas profondément intègre vous-même, malgré les procédures savantes que nous avons inventées, vous risquez une chasse aux sorcières.

2013-05-25T09:01:23+00:00

Un commentaire

  1. Gosselin, Julie 08/06/2013 à 4:13 pm - Répondre

    Donc, la société devrait, à mon humble avis, abandonner l’idée des chasses aux sorcières.
    Nous devrions, je crois, apprendre à tolérer et à aider les autres, les « marginaux » comme les « normaux »!

    L’évolution passe par la souffrance.

    Pourquoi cherchons nous absolument les hérétiques?

    JG

Ecrire un commentaire