Psychologie de la Vie-à-crédit-point-COM

La publicité d’une agence de voyages en ligne nous signale qu’elle peut désormais accepter un paiement à partir de deux cartes de crédit distinctes. On explique cette nouveauté par le besoin exprimé de certains clients voulant bénéficier des avantages de toutes leurs cartes (assurance, points, etc.)

Il y a plusieurs années, on faisait la publicité d’une carte de crédit avec le slogan « voyagez maintenant et payez plus tard ».

Il y avait déjà là un problème, et on sait aujourd’hui de par les taux d’endettement record et inquiétants des particuliers, tout autant que par l’endettement, voire la faillite technique de plusieurs états, qu’il s’agissait là d’une stratégie dangereuse et que les humains, comme les pays, ont plongé sans se faire prier dans la facilité irresponsable et, disons-le, immature tout autant que déraisonnable.

En fait, nous avons stimulé l’économie à court terme par un endettement à long terme , certes, mais aussi, et surtout, carrément exponentiel.

Mais il y a probablement plus fondamental ! Et c’est culturel et psychologique !

Le crédit à la consommation représente certainement un changement paradigmatique du même ordre que la contraception ou l’apparition d’internet. En effet, c’est probablement la structure même du « MOI » autant que de la raison qui ont perdu leurs balises de maintien.

La motivation, tout comme notre rapport au temps même ont été modifiés.  Le principe économique freudien de gestion du plaisir et du report dans le temps de la gratification immédiate (pour un plus grand plaisir total et collectif) semble avoir été jeté à la poubelle.

En l’absence de motivation structurante dans la réalité, le principe plaisir semble avoir pris le contrôle du MOI tout autant qu’il semble avoir rendu muette la raison raisonnante et inhibé la plus stricte maturité comme le plus élémentaire bon sens.

Bref, si l’avenir devient plus à hypothéquer qu’à construire, on pourrait paradoxalement en perdre le gout (dépression) en remplaçant la recherche de sens dans le temps (le goût de l’avenir) par la recherche de sensations physiques immédiates et intenses.

Si cette analyse, un peu sommaire, j’en conviens, vous déprime, vous souhaiterez peut-être vous offrir le traitement d’un petit voyage que vous n’avez pas vraiment les moyens de faire. Vous pourrez certainement vous dire que vous allez d’abord vous reposer pour revenir plus déterminé à être responsable. Peut-être aussi avez-vous découvert que ce raisonnement vous a amené à ne plus avoir assez de marge sur votre carte de crédit à 19.9 % de taux d’intérêt… Vous déprimez et avez donc encore plus besoin d’aller oublier dans le plaisir !

Si c’est le cas, bonne nouvelle !

L’agence de voyages vous offre maintenant le moyen d’être deux fois plus irresponsable.

Vous pouvez donc désormais faire deux fois plus ce qui nous rend collectivement très malades.

2013-02-04T11:40:54+00:00

Ecrire un commentaire